<![CDATA[Viva Settat - Celebrities]]>Mon, 15 Feb 2016 07:37:04 -0800Weebly<![CDATA[Mohamed Jabrane]]>Thu, 12 Jun 2014 16:53:36 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/mohamed-jabranePicture
Mohamed Jabrane est un ancien joueur de Settat et ex-entraîneur des Lions e l'Atlas du Maroc. C’est en 1950 qu’il signe sa première licence en cadet. Surclassé junior grâce à un talent indéniable, il eut comme entraîneur un Hongrois, puis l’inoubliable Mohamed Rifki, alors en poste à Settat, en tant que fonctionnaire et grand gardien de but du Wydad et de l’équipe nationale de la belle époque, celle de la célèbre triplette : Driss, Chtouki et Abdeslam.

Sous la houlette de cet entraîneur, Jabrane va donner les signes d’un joueur de grand avenir. Évoluant au poste de milieu de terrain et maître à jouer, il a été surnommé «le chef d’orchestre de Settat». Ses qualités de grand joueur et sa vision du jeu sur le terrain en ont fait le meneur de jeu que le club Settati cherchait depuis longtemps.

Sa récompense avec son équipe de toujours va être acquise lorsque la Renaissance sportive de Settat réussit l’accession en première Division en 1960 avec Abdallah Settati et le fougueux Tahar, Maâti entre autres. Cette accession chez les « Grands », l’équipe Settatie l’a obtenue aux dépens du Kawkab de Marrakech sur le terrain de ce dernier.
En effet, au stade Harti, Jabrane et ses coéquipiers ont réussi à arracher un nul inestimable qui leur a permis de rejoindre l’élite. Et ce, grâce au goal average.

C’est l’euphorie dans l’ensemble de la Chaouia après cet inoubliable sacre. Devenu l’une des stars du football de la Chaouia, Mohamed Jabrane voit sa carrière prendre fin à cause d’une malencontreuse blessure au genou (comme cela arrive souvent dans le monde du football). À l’instar de la plupart des anciens joueurs, Jabrane ne faillira pas à la règle. C’est ainsi qu’il entra au service d’abord de son ancien club, la Renaissance sportive de Settat, puis de l’Étoile sportive de Casablanca, pour terminer chez les Verts du Raja de Casablanca. Dans le prestigieux club de Derb Soltane, Jabrane trouva un effectif des plus riches en individualités aux potentialités énormes, tels Petchou, Bénéné, P’tit Omar, Saïd Ghandi, Houmane, Rechag, Abdeslam Jdidi, Ali Bakdir. On connaît les belles performances réalisées avec ce groupe de stars à l’époque.

Après le Raja, il prend la direction technique du FUS de 1972 à 1976, quatre saisons au cours desquelles il connut avec le grand club rbati des moments inoubliables, avec à la clé deux consécrations à la Coupe du Trône. En effet, le FUS sous sa direction brilla de mille feux et remporta la première victoire face à l’Ittihad de Khémisset lors d’un match mémorable joué à Agadir et remporté sur le score de 3 à 2. C’était en 1973. Trois ans après, le FUS récidiva, toujours sous sa direction, en remportant son second trophée de la Coupe du Trône à Tanger, après avoir battu le KAC de Kénitra. Son métier d’entraîneur accompli ne laissera pas indifférents les responsables de l’équipe nationale qui ont fait appel à ses services pour coacher le onze national «Espoirs», avant de le responsabiliser comme adjoint de Vidinic, Barrinaga et Juste Fontaine, qui se sont succédé à la tête de l’Équipe nationale «A». Il deviendra l’un des principaux assistants de Juste Fontaine. Ce dernier, pour des raisons de santé, a déclaré «forfait» pour le Nigeria où le Maroc disputait la Coupe d’Afrique des nations.

Malgré la participation d’équipes de renom telles que le Ghana, l’Égypte, l’Algérie et la Guinée, le Maroc remporte la médaille de bronze. Mission donc accomplie pour le duo Hmidouche-Jabrane ! Pour garder le contact avec le football, Jabrane va offrir ses services à la Ligue de la Chaouia en sa qualité de directeur technique. Retraité, Jabrane s’est consacré à la publication d’un livre autobiographique dans lequel il rapporte quelques témoignages sur bon nombre de nos confrères qu’ils ont côtoyés tout au long de sa riche carrière. 
]]>
<![CDATA[Khalid Raghib]]>Thu, 12 Jun 2014 16:53:13 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/khalid-raghibPhoto
Khalid Raghib est une ancienne gloire du football Settati et Marocain. Ragib est né le 22 Septembre 1969 à Settat, et a évolué  avec la 
Renaissance Sportive de Settat  entre 1988 à 1998.

Et malgré l'absence de palmarès de Raghib avec la RSS, il a marqué l'histoire du club avec la génération des années 90 qui a maintenu le club dans le haut du classement du championnat national et en coupes africaines.

La carrière de Khalid Raghib avec la sélection nationale Khalid Raghib a débuté des catégories des jeunes. Il s'est illustré dés 1989 en menant l'équipe nationale junior à remporter la coupe arabe des nations (appelée coupe de la Palestine). Il a par la suite participé aux Jeux olympiques d'été de 1992 où il a disputé 2 des 3 matchs de la sélection olympique marocaine contre la Corée du Sud et le Paraguay.

Khalid Raghib a eu aussi eu une belle carrière avec l'équipe nationale Sénior avec qui il a participé à la coupe d'Afrique des Nations au Sénégal. Il a également activement participé aux éliminatoires de la Coupe du Monde 1998. Son doublé face face à la Sierra Leone et surtout son but décisif face au Ghana ont rentré ce joueur dans la mémoire des supporters Marocains à jamais. En revance, Raghid sera deçu de de ne pas avoir été convoqué pour jouer la coupe du Monde en France.

Raghib reste toujours actif dans le football à Settat et a été parmi les fondateurs du nouveau club "Achbal Chaouia" qui trace son chemin tranquillement dans le football Amateur.
]]>
<![CDATA[Moubarak Rabii]]>Thu, 12 Jun 2014 16:52:52 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/moubarak-rabiiPhoto
الاديب مبارك ربيع
ولد سنة 1940 بسيدي معاشو (عمالة سطات). اشتغل بالتعليم الابتدائي ابتداء من سنة 1952. حصل على الإجازة في الفلسفة وعلم النفس وعلم الاجتماع سنة 1967، ثم على دبلوم الدراسات العليا في علم النفس سنة 1975، كما أحرز على دكتوراه الدولة سنة 1988. يشتغل حاليا قيدوما لكلية الآداب والعلوم الإنسانية – بنمسيك سيدي عثمان – البيضاء.
انضم إلى اتحاد كتاب المغرب سنة 19...61. يتوزع إنتاجه بين القصة القصيرة، الرواية، المقالة الأدبية والبحث في علم النفس والتربية. نشر أعماله بمجموعة من الصحف والمجلات: التحرير، العلم، دعوة الحق، أقلام، الآداب، الكتاب العربي، الوحدة، أبعاد فكرية، العربي...


تتوع مؤلفاته المنشورة كالتالي:
القصص:
- سيدنا قدر، طرابلس، دار المصراتي، 1969.
- دم ودخان، تونس، الدار العربية للكتاب، 1975.
- رحلة الحب والحصاد، بيروت، دار الآداب، 1983.
- البلوري المكسور، شوسبريس، 1991.
الروايات
- الطيبون، الدار البيضاء، دار الكتاب، 1972.
- رفقة السلاح والقمر، الدار البيضاء، دار الثقافة، 1976.
- الريح الشتوية، تونس، الدار التونسية للنشر، 1977.
- بدر زمانه، بيروت، المؤسسة العربية للدراسات والنشر، 1984.
-برج السعـود، 1990.
- من جبالنا، توزيع شوسبيرس، 1998.
- درب السلطان: في ثلاثة أجزاء (ج. 1. نور الطلبة، ج. 2. ظل الأحبـاس، ج. 3. نزهة البلدية)
وكلها من توزيع شوسبريس، 1999-2000.
الدراسـات:
- عواطف الطفل: دراسة في الطفولة والتنشئة الاجتماعية، ط. 2، الرباط، الشركة المغربية للطباعة والنشر، 1991.
- مخاوف الأطفال وعلاقتها بالوسط الاجتماعي، الرباط، منشورات كلية الآداب والعلوم الإنسانية، 1991.
كتب للأطفال:
- أحلام الفتى السعيد، الرباط، وزارة التربية الوطنية، اليونيسيف، 1991.
- ميساء ذات الشعر الذهبي، الرباط، وزارة التربية الوطنية، اليونيسيف، 1991.
- بطل لا كغيره، الرباط، وزارة التربية الوطنية، اليونيسيف، 1991.
- طريق الحرية، توزيع شوسبريس، 1998.
]]>
<![CDATA[Mohamed Leftah]]>Fri, 09 Mar 2012 10:38:49 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/mohamed-leftahPicture
Figure importante de la littérature marocaine, Mohamed Leftah est d'abord informaticien puis chroniqueur littéraire dans son pays avant de s'installer en Egypte.

Né à Settat en 1946, Mohamed Leftah atterrit à Paris en 1968, pour des études dans une école d’ingénieurs en travaux publics. Au milieu des événements de mai, il écrit des poèmes… et s’enivre.

De retour au Maroc, il devient informaticien et journaliste littéraire. Après la parution de son premier livre, Demoiselles de Numidie, en 1992, il renonce à éditer ses textes, jusqu’à ce que, en 2006, La Différence n’entreprenne de publier l’ensemble – considérable – de son oeuvre. Leftah a été l'auteur de plusieurs romans dont 'Au bonheur des limbes' et 'Demoiselles de Numidie', il décrit un univers complexe, s'interrogeant sur l'exil et le souvenir. Lecteur érudit, il s'attache à relire et réinterpréter les mythes anciens dans le monde moderne. Considérant l'écriture comme une arme, il écrit en 2007, 'Un martyr de notre temps', critique virulente de la violence terroriste.

Mohamed Leftah est mort le 20 juillet 2008, au Caire, où il résidait depuis quelques années. Il a été notamment primé, à titre posthume, du prix littéraire de La Mamounia pour son roman «Le dernier combat du captain Ni’mat » paru en 2010 aux éditions « La différence ».
]]>
<![CDATA[Souad Sbai]]>Sat, 08 Oct 2011 10:22:57 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/souad-sbaiPicture
Souad Sbai est une Marocaine députée au parlement Italien. Elle est née le 5 février 1943 à Settat où elle a suivi ses études secondaires. Diplômée en philosophie et études islamiques à Casablanca, elle émigre en Italie au courant de l’année 1981 suite à un mariage à un Italien d’origine libanaise. Installée à Rome, elle acquiert la nationalité Italienne et devient très active dans le monde associatif et politique Italien.

Rédactrice en chef du mensuel italien en langue arabe « Al Maghrebiya », elle écrit également dans les quotidiens Avvenire (qui se définit comme « d'inspiration catholique ») et L'Occidentale (organe de la Fondazione Magna Carta). Elle est devenue en 2005 la présidente de l'Association des femmes marocaines en Italie.

Dans son engagement, Souad Sbaï prend des positions très controversées par rapport à la place des musulmans en Italue et s’approche des milieux conservateurs italiens qui en font un symbole de la lutte contre l’ « Islamisation » de l’Europe. Souad Sbai coopère avec le ministère italien de l’Intérieur sur les questions religieuses et milite pour l'interdiction du voile et de l'application de toute forme de l'islam à l'occident avec le journaliste controversé Magdi Allam.

C’est tout logiquement que le parti de droite Italienne « Alleanza nazionale » la propose aux élections législatives d'avril 2008 dans la circonscription des Pouilles. Elle est élue à la chambre des députés et devient la première femme arabe ‘musulmane’ députée en Italie. Elle fait partie désormais de la coalition de droite et de la nouvelle force fasciste de la ligue du nord dirigée par Silvio Berlusconi.
]]>
<![CDATA[Rabiaa Echahed]]>Fri, 15 Jul 2011 18:00:30 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/rabiaa-echahedPicture
Rabiaa Echahed est une artiste plasticienne. Elle est née à Settat, et diplômée de l'école des Arts Appliqués de Marrakech. Aujourd’hui elle vit à Settat où elle est professeur des arts plastiques.

Rabia Echahed est peintre du mouvement et de la lumière,  qui a fait du cheval le sujet de la plupart de ses peintures. 

En effet, elle est issue d'une famille d'éleveurs et de cultivateurs. Son passage à l'école des Arts Appliqués de Marrakech a permis à Rabia de cultiver ses techniques picturales, et aussi, ses manières de concevoir et de faire de la peinture. 

Rabia a un goût avoué pour l'art mural. Elle a notamment paint surlLes murs de la ville d'Assilah et ceux de l'Opéra de Paris.

Rabia a réussi à se faire une signature aux côtés de l'inclassable Chaibia, l'insaisissable Kacimi et le controversé Zyne. Ses oeuvres sont exposés dans plusieurs villes du royaume. Mais sa meilleure réalisation est d'avoir représenté le Maroc, en 1992 , à Expo Séville, en Espagne.
]]>
<![CDATA[Kacem Slimani]]>Tue, 28 Jun 2011 12:41:38 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/kacem-slimaniPicture
Kacem Slimani est un ancien footballeur international Marocain. Il était le défenseur central de la RSS et de l'équipe nationale des années 60- 70, et il a marqué de son empreinte aussi bien le football settati que national.

Slimani est né le 1er juillet 1948 à Settat, Sa carrière footballistique a commencé à la fin des années 60 avec la renaissance sportive de Settat avec qui il avait tout remporté.

Il avait également pris part avec la sélection Marocaine à l'épopée du mondial 1970 au Mexique. Slimani a connu également une expérience professionnelle en D1 Française sous les couleurs du Paris FC. Et il a finit sa carrière du côté de l’US Nœux-les-Mines.

Kacem Slimani est décédé en 1997 à la suite une longue maladie. Son nom a été donné à une artère de la ville de Settat afin perpétuer le souvenir de cet exceptionnel joueur.

]]>
<![CDATA[Mohamed Moâtassim ]]>Tue, 28 Jun 2011 12:40:28 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/mohamed-motassimPicture
Mohamed Moâtassim est un politologue Marocain, ex-ministre et actuel conseiller du roi Mohamed VI.

Moâtassim est né à Settat en 1956. Son cursus universitaire est marqué par une licence en sciences politiques à la faculté de droit de Rabat En 1977, et un diplôme des études supérieures de la faculté de droit de Casablanca, puis une d’Etat en sciences politiques. Il occupe le poste de professeur universitaire aux Facultés de droit de Casablanca et de Rabat depuis 1983

En 1993, il est nommé ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des relations avec le parlement dans le Gouvernement Mohammed Karim Lamrani. Et 1995, il est chargé de mission au Cabinet Royal à l’époque du roi Hassan II..Il est l’un des rares Settatis à rester au pouvoir après le départ de son mentor Driss Basri,  il continue d’ailleurs à occuper la fonction de conseiller du Roi Mohammed VI à ce jour. Il s’occupe des questions politiques et a notamment collaboré, pour le compte du roi, avec le Conseil consultatif des droits de l’homme (CCDH).

Mohamed Moâtassim est même chargé  du suivi de la concertation et l’échange de points de vue sur le projet de réforme de la nouvelle constitution 2011 qui vise à ouvrir le pays à un air plus démocratique.
]]>
<![CDATA[Hassan Benjelloun]]>Tue, 28 Jun 2011 12:39:15 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/hassan-benjellounPicture
Hassan Benjelloun, est un scénariste, réalisateur et producteur marocain.

Benjelloun est né en 1950 à Settat où il a grandi et suivi ses études primaires et secondaires. Ensuite il est parti poursuivre des études supérieures de pharmacie à Caen où il a décroché son diplôme en 1976. Puis à son retour au Maroc, il créa sa pharmacie à Settat.

Passionné du septième art, il s’inscrit dans des clubs de cinéma dits d’art et d’essai et participe à plusieurs manifestations culturelles.  Il réalise de 1976 à 1979 des reportages et films médicaux.

En 1980, fidèle à son amour pour l’art et le cinéma, il décide de  retourner à Paris pour suivre des études  de réalisation au Conservatoire Libre du Cinéma Français (CLCF). Et après un stage  à la chaine de télévision FR3 nouvellement créée, il réalise en 1983 son premier court métrage « A sens unique ».

Son diplôme en poche, il retourne au Maroc en 1984 et assiste Abdelkader LAQTAA dans l’émission « Image et Son ». Il crée dans un premier temps, en collaboration avec d’autres cinéastes marocains, la société Film Maghreb. Ils réalisent ensemble des films institutionnels, documentaires et publicitaires (1985-1990).

En 1989, il s’associe à quatre autres réalisateurs marocains, et créent ensemble  le groupement de Casablanca, qui a donné naissance a cinq long métrages, dont La Fête des Autres, première fiction de Hassan Benjelloun.

Depuis, Hassan a produit et réalisé six autres longs métrages qui ont reçu un bon accueil auprès du public: 1993 « Yarit ou le temps d’une chanson », 1996 «Les Amis d’hier», 2000 « Les Lèvres du silence » et « Jugement d’une femme », 2004 « la Chambre Noire », et 2007 « Où vas-tu Moshé ? ».

Cinéaste soucieux des problèmes que vit la société marocaine, il traite des sujets variés tels que les droits de la femme,  les années de plomb, l’exode des juifs marocains… Plusieurs prix lui seront décernés, ce qui lui vaudra une notoriété et une reconnaissance nationales et internationales.

]]>
<![CDATA[Saïd Rokbi]]>Tue, 28 Jun 2011 12:16:46 GMThttp://vivasettat.weebly.com/celebrities/sad-rokbiPicture
Saïd Rokbi est un ex-international Marocain qui a porté les couleurs des lions de l’Atlas dans les années quatre-vingt dix.

Né en 1969 à Settat, et issu d'une famille où le sport est une tradition, Saïd Rokbi a pratiqué le football à partir de six ans. Il fait ses premiers pas avec les poussins de la Renaissance Sportive de Settat. Depuis, il n'a cessé d'évoluer au sein de son club en passant par toutes les catégories.

Saïd Rokbi a participé au rayonnement de la Renaissance Sportive de Settat, et il s'est vite distingué pour devenir au fil des ans l'une des pièces maîtresses de son équipe au point qu'il fut nommé capitaine de l’équipe.

Rokbi a également connu l’équipe nationale depuis les catégories des jeunes jusqu’à l’équipe A. Il a notamment participé aux jeux olympiques en 1992 et à la coupe d’Afrique des nations la même année au Sénégal. Il a été d’ailleurs l’auteur de l’unique but du Maroc dans cette compétition contre le Zaïre.

Après plusieurs années passées à la RSS, Rokbi s'est envolé pour les pays du Golfe et plus précisément en Arabie Saoudite. Avec l'équipe d'Al Chabab, il décroche la Coupe Annokhba et sera par la même occasion sacré 2e buteur du championnat. Saïd Rokbi fera par la suite un passage au club Saoudien d'Al Ouahda avant de partir aux Emirat Arabes Unis.

]]>